• GT4 EUROPEAN SERIES

     

     

    Juste une mise au point…

    (Article LMEI)

    GT4 EUROPEAN SERIES

     

    Les réseaux sociaux étant ce qu’ils sont, l’abandon de la Porsche Cayman Clubsport MR GT4/CD Sport de Mike Parisy et Gilles Vannelet en panne d’essence à quelques encablures de l’arrivée de la course 2 du meeting de Magny-Cours a suscité beaucoup de commentaires.

    Comme d’habitude, tout le monde s’est improvisé pilote, ingénieur, directeur de course, commissaire sportif et même roi du monde. Le team périgourdin, qui est tout sauf un team à polémique, a communiqué sur la panne d’essence qui est pour le moment d’origine inconnue.

    « On ne sait pas ce qui s’est passé » nous a précisé l’équipe. « Nous allons investiguer le souci avec Manthey dès la fin de semaine afin de savoir pourquoi il y a eu une surconsommation. L’équipe n’est en rien responsable du problème. On laisse systématiquement une marge au niveau de la quantité d’essence pour éviter un problème de ce type. » Le réservoir étant entièrement vide, les commissaires techniques ont disqualifié la Porsche des anciens leaders du championnat. Le règlement étant le règlement, l’équipe n’a aucunement contesté la disqualification. Il semble que le contact quelques minutes auparavant avec une autre Porsche n’ait pas de rapport avec ce manque de carburant même si des examens approfondis vont être effectués.

    Le meeting de Magny-Cours a remis en avant d’anciens démons du franco-français et on espère maintenant que tous les esprits vont s’apaiser pour donner deux beaux derniers meetings à Barcelone et au Paul Ricard. SRO, promoteur de l’évènement, est reparti d’une feuille blanche en mettant 30 GT4 dès la première saison avec une mayonnaise qui est bien huilée. On fait du sport automobile et le GT4 n’amènera personne en Formule 1 l’année prochaine.

    On en profite pour saluer le beau podium en Am de Grégoire Depauw et Jean-Claude Lagniez sur une BMW M4 Ekris du BMW Team France. A 70 ans, Jean-Claude Lagniez fête cette année ses 50 ans de licence et le pilote-cascadeur ne fait aucunement obstruction en piste au moment d’être dépassé par un pilote plus rapide que lui. C’est aussi ce qu’on appelle la sportivité…


  • Commentaires

    4
    Samedi 16 Septembre à 20:35

    Chapeau à Jean Claude Lagniez. Quand on a ça dans la peau on n'a pas envie de s'arrêter. C'est super quand même.

      • Dimanche 17 Septembre à 09:27

        Oui, mais à condition d'être en forme et surtout d'amener des sponsors.

    3
    Mardi 12 Septembre à 18:46

    Bravo Monsieur LAGNIEZ

      • Mardi 12 Septembre à 19:04

        C'est un pilote réputé pour son fair-play. Y'a pas d'âge si on à la forme.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :