• PORSCHE CARRERA CUP FRANCE

     

     

      

    Franck Tiné (Sébastien Loeb Racing) :

    « La pyramide Porsche est importante à nos yeux »

     

    PORSCHE CARRERA CUP FRANCE

     

    Fidèle à la Porsche Carrera Cup France depuis la création de l’équipe, le Sébastien Loeb Racing compte bien décrocher plusieurs couronnes cette saison. Joffrey De Narda et Valentin Hasse-Clot défendent les couleurs de l’équipe en A, Christophe Lapierre et Roar Lindland en B. Les quatre ont le potentiel pour jouer le haut de l’affiche. Après Spa dans le cadre du FIA WEC et Le Mans en ouverture des 24 Heures, le Sébastien Loeb Racing compte sur le meeting de Dijon pour s’illustrer avant la trêve estivale. Franck Tiné, directeur sportif, dresse un premier bilan du début de saison tout en donnant quelques perspectives pour l’avenir.

     

    PORSCHE CARRERA CUP FRANCE

    La satisfaction est de mise avant d’arriver à Dijon ?

    « Après Spa et Le Mans, c’est un nouveau départ pour le championnat. Nous arrivons en tête des championnats A et Rookie, et nous sommes bien placés en B ainsi qu’au classement Equipes. On ne peut pas être mécontent du début de saison. les cartes sont maintenant redistribuées avec un meeting dijonnais où seuls les concurrents français sont en piste. Jusque-là, chacun des favoris a connu des hauts et des bas. »

    PORSCHE CARRERA CUP FRANCE

    2017 doit être l’année de la consécration pour Joffrey ?

    « L’objectif est clairement de décrocher le titre. Joffrey dispute sa quatrième année à nos côtés. Il est arrivé très jeune et c’est un pilote formé à l’école Sébastien Loeb Racing. On a tous envie qu’il réussisse. »

    PORSCHE CARRERA CUP FRANCE

    Valentin donne lui aussi entière satisfaction ?

    « C’est la bonne surprise même si on a de suite vu qu’il avait un fort potentiel. Il s’est vite acclimaté à la discipline avec une très bonne vitesse de pointe et une belle maturité. Le Sébastien Loeb Racing aime former de jeunes pilotes. De plus, l’entraide avec Joffrey est parfaite. Tous les ingrédients sont réunis pour bien figurer. Au bout de deux séances d’essais, on avait déjà l’impression que Valentin était avec nous depuis plusieurs années. »

    PORSCHE CARRERA CUP FRANCE

    Pas de Porsche Supercup au menu cette année ?

    « Avec le changement d’autos en France pour 2018, c’est quelque chose qu’on étudie de près sachant que nos prestations en Supercup dans le passé ont été positives. Tout nous a plu. La Porsche Supercup est une magnifique vitrine et le team est sollicité pour y retourner. La pyramide Porsche est importante à nos yeux. C’est en Cup que le team a décroché son tout premier titre grâce à Christophe Lapierre. La Cup répond à nos attentes sur les plans commerciaux, sportifs et de la bagarre en piste. »

    Le team s’est renforcé pour les autres programmes ?

    « Le Sébastien Loeb Racing est également présent en WTCC et en rallye depuis l’an dernier. L’équipe est composée de 20 personnes à plein temps et cela peut monter jusqu’à 60 en fonction des différents meetings. »

    Les plans 2018 sont déjà dessinés ?

    « Nous sommes actuellement en pleine période de réflexion pour l’avenir. Nous regardons tout ce qui peut être mis en place et intéressant pour l’équipe. Aujourd’hui, aucune porte n’est fermée. »

    Y compris l’Endurance ?

    « Nous avons forcément eu un pincement au coeur au moment du départ des 24 Heures du Mans sachant que le matin même de la course, nous étions en piste en Porsche Carrera Cup. Nous gardons de très bons souvenirs de cette période. Le programme LM P2 s’est refermé sur une victoire à Estoril. »

    PORSCHE CARRERA CUP FRANCE

    Est-il prévu de revoir Sébastien rouler à nouveau pour sa propre équipe ?

    « C’est déjà le cas en rallye. Seb fait des apparitions pour l’équipe dès qu’il le peut. Il a remporté le Rallye du Chablais sur une Peugeot 208 R5 du team. Il a aussi roulé sur une Peugeot 306 Maxi au Rallye de Haute Provence, qu’il a gagné. Le summum sera Turckheim où on engage trois autos avec la 208 T16 Pikes Peak, la 306 Maxi et une Citroën C4 WRC. Ce sera un grand moment pour l’équipe et une fierté de faire rouler de telles autos. On s’attend à une grande communion entre Sébastien, l’équipe, les autos et l’Alsace en général. »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :