•  

     

    12H Imola :

    40 concurrents pour une course très ouverte

     

    24 HEURES SERIES

     

    Communiqué de Presse : L’Italie est un des pays d’Europe où les habitants sont le plus passionnés par les voitures et le sport automobile. Il est donc logique que la 24H SERIES powered by Hankook retourne dans ce superbe pays, après une première course disputée au Mugello un peu plus tôt dans l’année. Il est désormais temps de gagner l’Emilie Romagne pour la course de ce prochain week-end, les Hankook 12H IMOLA (30 juin-1er juillet), cinquième manche de la compétition 2017. Un total de 40 équipages issus de 24 pays différents sont engagés en vue de cette épreuve sur l’Autodrome Enzo e Dino Ferrari, nouveau cadre de compétition au calendrier de la 24H SERIES powered by Hankook, mais circuit avec une longue histoire pour ce qui est des sports mécaniques.

     Il va de soi qu’Imola est le quartier général des supercars italiennes, car la ‘Terra di Motori’, avec les quartiers généraux de Maranello et l’usine Lamborghini à Sant’Agata Bolognese, ne sont pas très éloignés. Les deux marques seront représentées sur la grille de départ des Hankook 12H IMOLA, avec la formation tchèque Scuderia Praha, lauréate des Hankook 12H MUGELLO cette année, qui engage sa Ferrari 488 GT3, tandis que Lamborghini sera représentée par les Allemands de Leipert Motorsport et la structure autrichienne GRT Grasser Racing Team. Dans la Classe A6, ils devront se défaire d’une forte concurrence, avec avant tout le team Porsche Herberth Motorsport. Déjà nantis de trois victoires cette saison dans le 24H SERIES powered by Hankook, les frères Renauer aimeraient achever le travail en Italie, puisque des ennuis techniques les avaient empêchés de l’emporter au Mugello. Les autres teams de la Classe A6, divisée en catégories Pro et Am, sont inscrits avec des Mercedes-AMG GT3, Porsche 991 GT3 R, Renault RS01 FGT3 et Audi R8 LMS.

    La Classe Porsche 991 compte cinq engagés. Six autres Porsche Cup ont préféré la Classe SP2, où elles croiseront le fer avec une MARC Focus V8, une BMW M3, une GC Automobile et une Audi TTRS. La Classe SP3-GT4 est riche de trois voitures sur la grille, une Porsche et un duo de Ginetta. Les voitures de la catégorie TCR seront cette fois deux SEAT Leon, deux Audi RS 3 LMS et trois Peugeot 308 Racing Cup. Deux autos sont engagées en Classe A2, une Renault Clio et une Toyota GT86, de quoi compléter le plateau. Plusieurs teams vont effectuer leurs grands débuts dans la 24H SERIES à Imola : les Allemands de MDC Sports en A6, les Russes de RScar Motorsport ainsi que les Britanniques de Brookspeed International Motorsport en SP3-GT4. Dans la même catégorie, le Team Africa Le Mans, qui nous arrive d’Afrique du Sud, sera présent sur la grille de départ avec un équipage qui inclut le vainqueur des 24 Heures du Mans Jan Lammers et la légende sud-africaine du sport automobile Sarel van der Merwe.  

    Au classement général GT de la 24H Series powered by Hankook, les Suisses de Hofor Racing et les Allemands de PROsport Performance possèdent le même nombre de points, soit 92. Les pilotes respectifs de ces formations, Kenneth Heyer, Roland Eggimann, Michael et Chantal Kroll, mais aussi Christiaan Frankenhout pour Hofor Racing, et Charles Putman, Charles Espenlaub et Joe Foster pour PROsport Performance, mènent le championnat Pilotes. Chantal Kroll est bien partie pour défendre sa couronne dans la 24H SERIES Ladies Cup, tandis que Max Edelhoff est actuellement le meilleur des Rookies.

    Le jeudi 29 juin, les pilotes auront la possibilité de se familiariser au circuit grâce aux rent-a-car rides, en plus des tests privés non-obligatoires. Le vendredi 30 juin, les essais libres sont programmés entre 9h45 et 11h15, suivis des qualifications entre 11h30 et 12h30. La première partie de la course se tiendra entre 15h00 et 19h00, après quoi la règle du Parc Fermé sera appliquée. La course reprendra ses droits le samedi à 11h00, avec une arrivée prévue à 19h00.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires